Fédérations et clubs dans la souffrance

Les résultats officiels de l’enquête du Mouvement sportif *

Après la lettre ouverte adressée par le mouvement sportif au Président de la République, lettre dans laquelle la fédération est cosignataire et la non prise en compte de la situation du sport amateur par nos dirigeants politiques, le CNOSF a lancé une vaste enquête auprès des clubs.

Les chiffres sont implacables et la baisse dans les fédérations est de 15% en moyenne au 31 octobre. Avec un confinement en novembre, voir en décembre, nous devrions voir ce chiffre augmenter très sensiblement. On constate un recul de 14,3% pour la F.F. de Tir à l’Arc.

Je tiens à remercier la très grande majorité des clubs de la FFTA qui ont donné de leur temps pour répondre à cette enquête .

Il y va de la survie du modèle du sport en France, qui repose sur les clubs et les adhérents qui les rejoignent chaque année.

Même si on ne peut se satisfaire de ces résultats, il est à noter que notre discipline éprouve avec moins de véhémence cette chute. Cela est dû à la passion de nos licenciés et à leur fidélité. Nous avons pu reprendre rapidement en mai notre pratique, et nous nous préparons dès aujourd’hui à la relance.

Nous sommes dans l’action et nous avons pris des décisions au niveau fédéral pour aider les clubs à surmonter cette crise avec différentes dispositions. Depuis mai un fond de soutien a été créé, fond qui sera prolongé en 2021. Des adaptations sportives et financières sont régulièrement adaptées en fonction de l’évolution de la situation et des décisions gouvernementales.

Nous continuons à nous battre au sein du mouvement sportif pour défendre notre discipline, ensemble nous sommes plus forts !

Dès le début du mandat, personne ne pouvait prévoir autant de perturbations et de changements dans le paysage du sport en France :

La nouvelle gouvernance du sport avec les changements fonctionnels imposés, la remise en cause de la mise à disposition des cadres techniques, le mise en place des Projets Sportifs Fédéraux et la réforme du C.N.D.S. Il a fallu s’adapter au contexte social et sanitaire : crise économique, mouvements sociaux et gilets jaunes – qui ont eu incontestablement un impact sur la situation de nos licenciés, la mise en place d’un plan de lutte contre les violences, et enfin la situation sanitaire sans précédent qui nous oblige à se réinventer, à innover dans notre fonctionnement et nos pratiques.

Malgré cela, nous avons su mener les travaux tels que prévus dans le projet présenté lors de l’élection de 2017, et nous l’avons adapté aux situations.

La gestion et la gouvernance de notre fédération a fait l’objet d’audits indépendants diligentés par le CNOSF et le Ministère chargé des Sport. Notre fédération a été placée dans les meilleures en ce domaine et citée en exemple.

Nous avons démontré la compétence et l’engagement d’hommes et de femmes au service de la fédération.

Pour cela, nous sollicitons votre confiance pour une mandature forte en enjeux sociétaux et sportifs.

Jean-Michel CLEROY

*Article du Journal « Le Monde » du 12 novembre : Cliquez ici